Prévoyance et plan épargne retraite : l’union fait la force

Plan épargne retraite et prévoyance

Le PERIN (Plan Épargne Retraite Individuel), vous connaissez, c’est un produit d’épargne individuel qui vous permet d’obtenir un complément de ressources dès l’âge légal de départ à la retraite. Plus encore, ce produit vous permet de bénéficier d’un levier de défiscalisation sur les sommes versées dont l’enveloppe est définie en fonction de vos revenus professionnels.

Mais connaissez-vous le troisième avantage ? Celui de la détention conjointe d’une prévoyance et d’un PERIN. Tour d’horizon des bénéfices de ce duo de choc.

Si je travaille après 67 ans

Un contrat de prévoyance couvre l’arrêt de travail, généralement jusqu’à 67 ans. Or, les chiffres montrent que l’âge moyen de départ à la retraite d’un médecin libéral est de 75 ans pour les hommes et 73 ans pour les femmes. Alors que se passe-t-il en cas de souci de santé ?

Chez Branchet, si vous cumulez un contrat prévoyance et un plan épargne retraite, vous bénéficierez d’une prise en charge de l’intégralité de votre garantie arrêt de travail jusqu’à vos 70 ans. Plutôt intéressant de renforcer votre protection à un âge où la santé est plus susceptible de vous jouer des tours !

L’accident de la vie n’arrive pas qu’aux autres

Le PERIN là encore peut vous aider à sortir la tête de l’eau ! En effet, le plan épargne retraite peut compléter la garantie invalidité souscrite sur votre contrat de prévoyance.

En cas d’incapacité d’exercer toute activité professionnelle (invalidité de 2ᵉ et 3ᵉ catégorie) vous pourrez accéder à l’épargne constituée. Le capital constitué par votre épargne sera exonéré de l’impôt sur le revenu, seule la part de plus-value se verra appliquer les prélèvements sociaux.

Et si je ne suis plus là pour profiter de mon épargne ?

Que devient le capital constitué en cas de décès avant le départ à la retraite ? Pas de panique, il servira à protéger votre famille !

Là encore, il complète la garantie décès souscrite sur votre contrat de prévoyance.

En cas de décès avant l’âge minimum légal de départ en retraite ou le versement de l’intégralité du capital, le contrat sera clôturé : l’épargne sera versée en capital ou sous forme de rente, au choix de la (les) personne(s) désignée(s) au contrat. Concernant la taxation : les prélèvements sociaux ne sont pas appliqués sur la part de plus-value transmise et si le bénéficiaire est le conjoint ou le partenaire de PACS, il ne subira aucune fiscalité.

Un couple, deux contrats, maxi protection !

Que ce soit en cas d’invalidité ou de décès, le conjoint ou partenaire de PACS est la première personne impactée par ces évènements. Il devra faire face à cette situation.

Or, si votre conjoint ou partenaire de PACS est également détenteur d’un PERIN, il/elle pourra également débloquer son propre contrat afin d’accéder à l’épargne constituée. Ce double déblocage permettra de profiter de toute l’épargne du ménage pour faire face à cette nouvelle réalité.

C’est un moyen efficace de renforcer la protection dans le couple.

Avantages tarifaires pour nos adhérents RCP

Dernier atout et pas des moindres pour nos chers adhérents RCP, nous avons choisi de vous faire bénéficier d’une remise permanente sur la prévoyance et une absence de frais de versement sur votre contrat retraite.

💡 Essayons de calculer, sur toute une carrière médicale, le montant des économies en jeu …Sachant que les frais de versements peuvent aller jusqu’à 5% par versement., un praticien de 40 ans qui verse 1000€/mois pendant 25 ans économisera 15 000 € ! Impressionnant ? Alors imaginez en ajoutant les économies que vous effectuerez sur votre prévoyance grâce à nos tarifs préférentiels proposés à nos clients RCP Branchet !

Publié le 21 novembre 2022