Nos assurances RCP pour les radiologues

Avec son offre d’assurance RCP pour radiologue, Branchet a choisi de vous accompagner dans votre pratique et d’être à vos côtés à chaque étape importante de votre vie professionnelle : installation / accident de la vie / retraite.

En tant que radiologue, vous êtes confrontés à divers risques médicaux-légaux nécessitant de bien choisir votre partenaire de défense. En effet, entre les erreurs de diagnostic, le défaut d’information ou encore les chutes de patients, vous n’êtes jamais à l’abri d’une mise en cause. C’est pourquoi les experts Branchet vous proposent des offres complètes et adaptées à vos problématiques de radiologue, afin de vous accompagner au mieux dans l’exercice de votre activité.

Contactez votre référent

Maxime Bardakji
06 72 89 86 54
maxime.bardakji@branchet.fr
ou prendre un rdv

Radiologie : quels sont les risques ?

Mise en cause

En tant que médecin, vous n’êtes jamais à l’abri d’une mise en cause.

Le coût financier d’une attaque, le poids psychologique d’une action en justice, et la possibilité d’un débouché sur une interdiction d’exercice peuvent avoir des conséquences désastreuses sur votre vie. Il est donc important de bien choisir le partenaire de sa défense et de souscrire une assurance RCP pour médecin radiologue.

Le défaut d’information

Comme toute spécialité, la radiologie est soumise à un certain nombre de risques médico-légaux, dont le défaut d’information. En effet, il incombe au radiologue de fournir une information claire et loyale au patient, notamment dans le cadre d’une consultation avant un acte interventionnel.

En effet, certains gestes opératoires en radiologie présentent des risques de complication, même en l’absence de faute de la part du médecin. L’infiltration, par exemple, est susceptible de causer une paraplégie, voire une tétraplégie. Quant à la vertébroplastie, elle peut mener à des troubles infectieux, neurologiques ou vasculaires. C’est pourquoi il est indispensable d’informer le patient des risques encourus, au moins 48 heures avant l’intervention.

La faute technique

En radiologie comme dans les autres spécialités, les actes techniques doivent être réalisés dans le respect des recommandations. Après expertise, s’il est avéré qu’un geste opératoire n’a pas été effectué dans les règles de l’art, la responsabilité du radiologue peut être engagée.

Précisons, cependant, que constater une faute est insuffisant pour engager la responsabilité du praticien. En effet, il est nécessaire de prouver l’existence d’un préjudice et d’un lien de causalité.

L’erreur de diagnostic

L’erreur de diagnostic ne constitue pas une faute à proprement parler, surtout si le diagnostic s’avère particulièrement difficile. Toutefois, elle devient fautive lorsqu’il s’agit d’une erreur grossière, issue d’une négligence ou de la non prise en compte de données médicales.

Les complications non fautives

Lors d’une imagerie, des complications non fautives sont susceptibles de se produire. Ces dernières ne permettent pas, en tant que telles, d’engager la responsabilité du radiologue. Toutefois, elles doivent être traitées correctement. Par exemple, une extravasion du produit de contraste lors de l’injection par le manipulateur radio doit obligatoirement être prise en charge par une hypothermie.

Les chutes de patients

Lors d’un examen radio, la chute d’un patient ne peut pas faire préjuger la responsabilité du radiologue. Toutefois, ce dernier est soumis à une obligation de sécurité de moyens. En d’autres termes, si le patient présente des signes laissant présager une chute, le praticien doit mettre en œuvre les moyens nécessaires pour l’éviter. Ces signes peuvent prendre différentes formes : prise d’un traitement susceptible d’affaiblir le patient, état fébrile, âge avancé…

En définitive, le radiologue n’est pas à l’abri de poursuites disciplinaires s’il ne répond pas à ses différentes obligations : donner des soins consciencieux, élaborer son diagnostic avec précision, délivrer une information loyale, mais aussi assurer la continuité des soins. D’où la nécessité de souscrire une assurance RCP pour radiologue.

Perte de revenus et/ou impossibilité d’exercer

En cas de maladie ou accident nécessitant un arrêt de travail prolongé, vous ne pouvez plus exercer. Vous n’aurez donc plus de revenus pendant cette période alors que vous serez tenu de continuer à payer vos charges, ce qui pourrait occasionner des difficultés dans votre trésorerie. Branchet vous propose d’effectuer un diagnostic prévoyance prenant en compte votre activité de radiologue, afin de vous proposer une offre adaptée à vos besoin.

📌 Le saviez-vous ?

Les équipes de Branchet étaient présentes les 2 et 3 avril au Séminaire de réflexion de la Fédération nationale des médecins radiologues (FNMR).

L’occasion de rencontrer médecins et responsables régionaux et départementaux de la Fédération, et d’échanger ensemble sur la médecine libérale autour du thème des sociétés médicales multispécialités.



Assurance RCP pour radiologue : des experts à vos côtés

Les assistants-conseil

Le pôle radiologie est composé d’assistants-conseil répartis sur l’ensemble du territoire. Le Pr Alain Blum, radiologue, en est le chef de pôle.

Ces assistants-conseil bénéficient également de l’avis et de l’expertise de nos 10 assistants-conseil infectiologues rassemblés dans le pôle infectiologie du Dr Olivier Leroy.

Ils interviennent à la fois lors d’expertises en invalidité dans le cadre de votre Prévoyance et lors de votre défense en cas de mise en cause.

Voir leur rôle

Les offres Branchet

RC PROFESSIONNELLE

image recto
  • Une assistance 24/7
  • Un système de défense inégalé
  • Des interlocuteurs de votre spécialité
  • La couverture de vos remplaçants
  • Aucun conflit d’intérêts avec les établissements
  • Une assurance de Protection Juridique
En savoir plus

Prévoyance

image recto
  • Un diagnostic gratuit
  • Un contrat qui prend en compte toutes les spécificités de votre exercice
  • Un accompagnement en expertise par un médecin de votre spécialité
  • Un rdv annuel de mise à jour
En savoir plus

Offres jeunes

image recto
  • Internes, chefs de clinique et assistants des hôpitaux
En savoir plus
  • Médecins remplaçants
En savoir plus
  • Jeunes installés en libéral
En savoir plus

Retraite

image recto
  • 0 % de frais de versement pendant toute la durée de vie du contrat
  • Une défiscalisation de vos cotisations
En savoir plus

Assurance de prêt

image recto
  • Des tarifs préférentiels
  • Un contrat qui répond aux exigences des banques
  • Un accompagnement en expertise par un médecin de votre spécialité
En savoir plus

Risque cyber

image recto
  • Une assistance 24/7
  • Une réactivité dans la restitution de vos données
En savoir plus

Ce qu'ils disent de nous

  • Je voudrais témoigner de la qualité d’accueil téléphonique de la part des juristes et assistantes de Branchet. N’ayant pas eu de procédure pendant 6 ans, l’an dernier, j’ai reçu en même temps, une assignation en référé et une CRCI… Le ciel me tombait sur la tête ! Au téléphone, en quelques minutes, la juriste ...

    Dr Gérard Goton

    - Chirurgien orthopédiste
  • Témoignage à découvrir en vidéo sur ce lien.

    Dr Jean Droguet

    - Anesthésiste-réanimateur, ancien Directeur médical de Branchet
  • J’ai vu des collègues vivre des situations traumatisantes, notamment au cours de procédures pénales. Lorsque la situation tourne mal, on est seul ! Les pièges médico-légaux sont partout et je préfère anticiper. Ainsi, j’ai plusieurs fois fait appel à l’assistance 24h/24 de BRANCHET. Sans avoir jamais été mise en ...

    Dr Fabienne Rivalland

    - Anesthésiste-Réanimateur
  • Témoignage à découvrir en vidéo sur ce lien.

    Dr Renaud Yver

    - Chirurgien viscéral et digestif
  • Je suis assuré par le Cabinet Branchet depuis de très nombreuses années et je ne peux que m’en féliciter. Je pense qu’il doit être difficile, au cours de sa carrière, de ne pas voir sa responsabilité recherchée. En trente années d’exercice, ceci m’est arrivé quatre fois. A quatre reprises, j’ai pu apprécier le ...

    Dr Renaud Yver

    - Chirurgien viscéral et digestif
  • Installé en milieu privé depuis 1998, j’ai souscrit en toute confiance, compte tenu de sa réputation et de son ancienneté (c’est le groupe qui assure le plus grand nombre d’entre nous), mon contrat de RCP auprès de Branchet. Au cours de ces années, j’ai été amené à apprécier ses qualités de disponibilités, ...

    Dr Patrick Perichaud

    - Chirurgien plasticien
  • Il n’y aura plus de carrière de médecin, ni une année de chirurgien, sans plainte(s) de patients. Un matin, vous recevez une opaque lettre du tribunal de Lyon, ou un incompréhensible document de la CRCI de Marseille. Incompréhensible, mais vous sentez bien que l’accusé, c’est vous. Important mal-être. Vous qui donnez ...

    Pr Pascal Bonnier

    - Chirurgie et Oncologie Gynécologique et Mammaire
  • Assurée chez Branchet depuis plus de dix ans, j’ai eu deux « vrais » sinistres avec des plaintes en CRCI dont un décès à la suite d’une chirurgie de l’obésité. J’ai vu tout de suite la différence entre un autre assureur et la qualité de l’accompagnement chez Branchet. Dès que j’ai fait la déclaration auprès ...

    Dr Sophie Brunet

    - Anesthésiste-Réanimateur
  • Quand j’étais chef de clinique, j’étais assuré à la MACSF comme la plupart des chefs qui ne pensent pas forcément aux mises en cause… Mais au moment de m’installer je me suis renseigné auprès de confrères et la majorité m’a conseillé Branchet. Si je devais ...

    Dr Pierre Bogaert

    - Chirurgien plasticien
  • Je suis chez Branchet depuis 2007. Quand on quitte l’hôpital on ne connaît pas forcément tous les aspects de l’assurance responsabilité civile professionnelle. Au moment de mon installation, j’ai tout simplement suivi mes associés qui étaient assurés chez Branchet. Je ...

    Dr Loic Wessely

    - Chirurgien orthopédique
  • Je fais partie d’une spécialité que tout le monde n’accepte pas d’assurer. Branchet nous couvre sans conditions, ce qui m’a été bien confirmé par des confrères donc depuis 2018, je suis assurée chez Branchet. Côté prévoyance, mon interlocuteur a été très ...

    Dr Monika Hermann

    - Gynécologue-obstétricienne
  • Je suis chirurgien viscéral, assuré chez Branchet depuis 2011 comme tous mes associés. J’ai été conseillé lors de mises en cause, dans un premier temps pour des choses assez mineures. Mais il y a quelques années une patiente est décédée en réanimation suite à un problème infectieux, la famille m’a assigné et là ...

    Dr Lita Kamphommala

    - Chirurgien viscéral