vagues bleues
Accueil > Offres > Prévoyance

L’assurance prévoyance Branchet

Nous vous proposons une approche pragmatique et progressive avec un diagnostic et une solution sur-mesure.
Le contrat de Prévoyance complémentaire que nous vous proposons vise à :

  • Pallier l’insuffisance du régime obligatoire en place.
  • Préserver votre niveau de vie en cas d’arrêt de travail momentané ou durable.
  • Assurer une sérénité financière à vos proches en cas de décès.

 

Souscrire le plus jeune possible pour éviter les exclusions qui pourraient survenir plus tard. En effet, les suites et conséquences d’une pathologie connue ne sont couvertes par aucun contrat de Prévoyance.

🔍 Le diagnostic offert
  • Analyse de votre situation et de vos besoins
  • Décryptage des conditions générales par un professionnel et focus sur les points de vigilance

LES POINTS FORTS DE L’ASSURANCE PRÉVOYANCE

Des tarifs négociés et une déduction fiscale

Des tarifs préférentiels pour les clients ayant souscrit leur RC Professionnelle chez Branchet.

Un accès à des services complémentaires

Un accompagnement par des experts de votre spécialité en cas d’invalidité (médecins).

Un interlocuteur dédié

Des experts Prévoyance connaissant parfaitement le marché pour vous accompagner et faire un diagnostic de votre situation.

Un contrat sur-mesure

  • Une solution adaptée à vos besoins et à votre exercice professionnel (aspects qualitatifs et quantitatifs)
  • Des procédures d’adhésion simplifiées

Personne avec le bras bandé chez le médecin

Exemples en cas d’absence de prévoyance complémentaire

Hugo, 38 ans, libéral. Marié, 2 enfants, 1 maison et 1 résidence secondaire en station, 2 voitures

Son épouse salariée, gagne 32 000 € nets annuels. Sa rémunération annuelle : 113 000 € de revenu imposable.

Praticiens libéraux

Hugo est victime d’un accident de ski, il en résulte une déchirure de la coiffe des rotateurs. Il ne peut plus exercer.
La conséquence sur ses revenus est la suivante :

  • 3 premiers mois : aucune indemnisation, soit un manque à gagner de 28 250 €
  • Puis à compter du 91ème et jusqu’au 1 095ème jour : 3 042 €, soit un manque à gagner de 210 358 €

Hugo est finalement déclaré invalide et perçoit 20 000 € par an jusqu’à sa retraite, soit 93 000 € de manque à gagner par an et 2 697 000 € sur toute sa carrière.

 

Hugo, 45 ans, praticien hospitalier temps plein. Marié, 2 enfants, 1 maison et 1 résidence secondaire en station, 2 voitures.

Son épouse salariée, gagne 42 000 € nets annuels. Sa rémunération mensuelle : 6 575 € (4 775 € de revenus statutaires échelon 7 + 1 800 € nets de gardes).

Praticiens hospitaliers

Contrairement aux idées reçues, le praticien hospitalier n’est pas mieux couvert que son homologue libéral.
Hugo subit un banal accident de voiture, il en résulte une ankylose du coude.
La conséquence sur ses revenus est la suivante :

  • 3 premiers mois : maintien de son salaire hors gardes, soit un manque à gagner de 5 400 €
  • Du 4ème au 9ème mois : 2 387 €, soit un manque à gagner de 25 125 €
  • Puis du 10ème au 36ème mois : 1 655 €, soit un manque à gagner de 127 920 €

Hugo est finalement déclaré invalide Groupe 2 et perçoit donc 19 980 € par an jusqu’à sa retraite, soit 58 920 € de manque à gagner par an et 1 001 640 € sur toute sa carrière.

Hugo, 30 ans, interne de 4ème année. Célibataire sans enfant.

Rémunération mensuelle : 3 150 €
(1 800 € nets mensuels prime de responsabilité incluse + 500 € nets de gardes + 850 € pour 1 jour de remplacement par mois)

Internes et CCA

En tant qu’interne ou chef de clinique et assistant vous bénéficiez de revenus statutaires. Ces derniers peuvent être complétés par des gardes et astreintes, ainsi que des remplacements et peuvent représenter une part importante de vos revenus.
En cas d’arrêt de travail, le régime de la Sécurité sociale ne couvre ni les gardes, ni les astreintes, ni les remplacements. Le régime ne prendra en charge que vos revenus statutaires et pour partie seulement.
Hugo subit un banal accident de voiture, il en résulte une ankylose du coude.
La conséquence sur ses revenus est la suivante :

  • 3 premiers mois : maintien de son salaire hors gardes, soit un manque à gagner de 4 050 €
  • Puis à compter du 91ème et jusqu’au 1 095ème jour : 900 €, soit un manque à gagner de 74 250 €

Hugo est finalement déclaré invalide Groupe 2 et perçoit 10 800 € par an jusqu’à sa retraite, soit 27 000 € de manque à gagner par an et 864 000 € sur toute sa carrière.

plan de travail
Découvrez nos autres solutions

RC Professionnelle

  • Une assistance 24/7
  • Un système de défense inégalé
  • Des interlocuteurs de votre spécialité
  • La couverture de vos remplaçants
  • Aucun conflit d’intérêts avec les établissements
  • Une assurance de Protection Juridique

offres jeunes

  • Internes, chefs de clinique et assistants des hôpitaux
  • Médecins remplaçants
  • Jeunes installés en libéral

retraite

  • 0 % de frais de versement pendant toute la durée de vie du contrat
  • Une défiscalisation de vos cotisations

assurance de prêt

  • Des tarifs préférentiels
  • Un contrat qui répond aux exigences des banques
  • Un accompagnement en expertise par un médecin de votre spécialité

risque cyber

  • Une assistance 24/7
  • Une réactivité dans la restitution de vos données
UNE URGENCE ?
04 85 85 85 85
Nous contacter
Être rappelé

Gérer mon contrat

Nous poser une
question juridique