Ce qu’ils disent de nous…

left quote

J’ai vu des collègues vivre des situations traumatisantes, notamment au cours de procédures pénales. Lorsque la situation tourne mal, on est seul ! Les pièges médico-légaux sont partout et je préfère anticiper. Ainsi, j’ai plusieurs fois fait appel à l’assistance 24h/24 de BRANCHET. Sans avoir jamais été mise en cause directement, j’ai vécu des situations délicates où les conseils d’un « spécialiste du médico-légal » se sont révélés utiles.

Quelques situations me reviennent à l’esprit : Une césarienne réalisée en urgence sur une patiente obèse, bistouri électrique, étincelles, gaz digestif (?), Bétadine alcoolique encore humide (?) et c’est la patiente qui s’enflamme. Au sortir du bloc, l’écoute et l’avis du praticien du service d’assistance sont apaisants. Il m’est arrivé d’appeler pour un simple conseil : Je m’apprête à effectuer une ALR à un patient qui affirme ignorer le type d’anesthésie qui doit être pratiqué. Que convient-il de faire ? Quel comportement adopter face à une IADE qui outrepasse ses prérogatives et prescrit ? Outre la pertinence des recommandations, ce que je tiens à souligner particulièrement, c’est la qualité de l’écoute et la disponibilité sans faille des interlocuteurs.

Dans un monde où les relations se déshumanisent, et le bloc n’échappe pas à la règle, ces relations de qualité et cette reconnaissance sont appréciables. Quels que soient les sujets, leur gravité, ou l’heure de l’appel, l’accueil est toujours attentionné et chaleureux, on sent un vrai partenariat entre les équipes et les praticiens que nous sommes… Et ça, ce n’est nulle part ailleurs !

Dr Fabienne Rivalland - Anesthésiste-Réanimateur
left quote

Assurée chez Branchet depuis plus de dix ans, j’ai eu deux « vrais » sinistres avec des plaintes en CRCI dont un décès à la suite d’une chirurgie de l’obésité. J’ai vu tout de suite la différence entre un autre assureur et la qualité de l’accompagnement chez Branchet. Dès que j’ai fait la déclaration auprès de l’assureur, l’expert de ma spécialité m’a immédiatement contactée pour constituer le dossier.

Dans ces cas-là, même si l’on sait que nous ne sommes pas fautifs, on ne se sent pas bien car derrière il y a un décès. On a besoin d’être entouré. Pour préparer l’expertise, on s’est retrouvés quelques heures avant avec le médecin-conseil et l’avocat de Branchet. C’était vraiment utile. Pendant toute la durée de l’affaire, le médecin-conseil a été très présent, il était joignable par mail ou téléphone quasiment tout le temps.

Ma responsabilité n’a pas été retenue mais ironie du sort, le jour où j’ai reçu le jugement de la CRCI me l’attestant, dans la foulée, j’ai reçu une assignation pour une autre affaire ! Mon premier réflexe a été de rappeler l’assistant-conseil qui m’avait accompagnée sur l’affaire du décès. Je voulais vraiment qu’il soit là aussi pour ce litige. Il m’a défendue à nouveau et tout s’est très bien passé.

Dr Sophie Brunet - Anesthésiste-Réanimateur